Virtuellement, je suis déjà en route pour le Cambodge. Direction Angkor.

Source : Quid.   

    Juillet 2008.  

   Je suis en vacances depuis 3 jours seulement et, en ce début de juillet si gris, je prépare notre séjour pour Angkor et la région de Siem Reap, prévu en février 2009.

Notre agence de voyage ne m'ayant pas proposée de package vol + hôtel, je me suis mise en quête d'un vol sec et d'un hôtel.

De longs moments à surfer sur internet, entre compagnies aériennes, agences de voyages et forums.

Finalement, je retiens pour l'hôtel les renseignements d'une personne rencontrée sur notre lieu de séjour à Dinard, alors que je fais des photos.

Pour les vols, je reste en attente. Il ne faut cependant pas trop attendre, car certaines compagnies affichent déjà complet. Normal, au prix où sont les vols pour le Cambodge, on peut comprendre... des prix, qui oscillent entre 800 et 1500 euros en moyenne.

Vision différente entre conjoints : MOI, je verrais bien un hôtel sans le souci des étoiles, proche du centre, tenu par un couple franco-cambodgien,  à 45 euros les 3 nuits. LUI, se voit dans un confort, qui le dépayse moins. Nous trouverons un compromis entre les deux... Le principal est de partir et de profiter de ce dépaysement, que j'attends déjà avec impatience.

J'ai envoyé un mail aux hôtels qui nous intéressent. Magie d'internet où le temps et les distances s'affranchissent des contraintes.

 

    Septembre 2008.

    En ce début de septembre, Le choix des billets d'avion est arrêté. Nous partirons sur Singapour Airlines.

Pour l'hôtel, nous descendrons Aux mystères d'Angkor, un lodge tenu par deux français, tombés amoureux des lieux et d'une vieille maison khmère. Une petite structure au milieu d'un jardin... beaucoup plus sympathique que les hôtels internationaux. 

 

 

 


Bon... les photos.... Pour moi, très égoÎstement en attendant le départ, puis, pour notre fille Audrey, quand nous serons partis....  pour la family..... Merci de laisser vos COM'S !!!  Bon... la family.... ça sert à quoi un ordi si vous laissez pas de com's ? .......

Maintenant... il ne reste plus qu'à attendre et à s'imprégner de l'histoire du Cambodge à travers livres et photos.

    Novembre 2008.

    Pas facile de faire face à l'ensemble des ouvrages qu'il me reste encore à lire. J'ai commencé par Un pélerin d'Angkor de Pierre Loti, puis La voie Royale d'André Malraux.

Je vais devoir pratiquer méthodiquement, à savoir lire ceux qui sont les plus volumineux, car  pas question d'emporter des tonnes de livres ! mais pas question de partir sans les avoir lus !

Parcourir l'histoire cambodgienne n'est pas une mince affaire. Si j'aborde l'époque contemporaine avec facilité, la perception du royaume khmer reste difficile pour moi, entre les divers souverains, restés célèbres, les monuments auxquels ils sont associés et la lecture de l'architecture que je commence à peine à décrypter... je prends conscience du chemin qu'il me reste à faire pour comprendre ce que nous dira notre futur guide.

Ce qui me semble le plus difficile actuellement est la lecture de l'influence indienne dans l'architecture des monuments que nous allons visiter.

Bouddhisme, hindouisme, shivaïsme s'entremêlent pour l'instant. Deux mois encore pour remédier à mes lacunes.

Côté pratique, nous sommes rassurés de passer par Singapour face à la situation incertaine à ce jour en Thaïlande. En effet, de nombreux voyageurs transitent par l'aéroport de Bangkok pour se rendre au Cambodge.  Au 1er décembre, les infos estiment que 1 600 français attendent de pouvoir rentrer.

Cette année, sous le sapin de Noël, m'attend un cadeau un peu particulier... de quoi faire un carnet de voyage. J'en rêve depuis 2002. Un dictaphone pour ne rien oublier. je crois que je peux parler pendant 24h non stop pendant tout notre séjour à Angkor !!!!!

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour en acheter un ???? 

 " Tu risques d'être prise pour .... une espionne  " m'a dit mon conjoint d'un air très sérieux.... La Chine, ça rigole pas mais quand même !!!!! 

Je n'ai pas été très sérieuse de ce côté là à Venise... résultat.... des tas de choses oubliées... comme le nom de cet étrange poisson dégusté dans un restaurant célèbre de la sérénissime, situé à proximité de la Fenice.

 

 

 

 

 

 

Périple : selon le dictionnaire, grand voyage touristique.