Lorsque l'on visite Venise, on oublie très vite que la ville est conditionnée à la présence de l'eau. En tant que vacancier, touriste ou voyageur… - chacun se retrouvera dans l'un de ces termes - on s'adapte très vite aux moyens de transport en commun, qui rythment la vie vénitienne dans le vieux centre historique ainsi que dans la lagune.

Le Vénitien prend son bateau pour se déplacer comme nous prenons notre voiture pour nos déplacements quotidiens...

Le vendredi soir, l'on peut voir des familles à la pêche. Hommes, femmes et enfants, s'adonnent à un plaisir familial en ce début de week-end. Ce qui peut sembler étonnant, c'est la manière dont sont habillés les vénitiens pour aller à la pêche. Pas la peine de se changer … on pêche avec blouson de cuir de ville… très chic ou très étonnant. !

La vie à Venise, c'est aussi le bateau obligatoire pour aller à l'hôpital, qui se trouve sur l'une des îles de la lagune. Pompiers, police, médecins circulent de cette manière.

 

 

On peut, bien sûr imaginer, que les vénitiens rejoignent leur dernière demeure à l'aide du bateau. Le cimetière de Venise est d'ailleurs sur une île , dévolue spécialement à cette fonction.

Transporter les matériaux et travailler à la restauration des édifices est aussi une contrainte. Les bateaux n'ont que des capacités limitées et transborder sur le chantier n'est pas toujours une chose aisée.

 

Que ne met-on pas dans ces bateaux ! Au hasard d'une balade en vaporetto, j'ai eu l'occasion de photographier un déménagement. Pas rien, tout de même de déménager un piano !!!!

Ah, ces vénitiens, !!!!