UN FILM A DECOUVRIR.

Ce film c'est aussi en toile de fond l'allusion aux " générations volées " d'Australie.

     LES GENERATIONS VOLEES.

    Les  " générations volées " ou " Solen generation " sont les enfants aborigènes - le plus souvent métis - enlevés à leurs parents par le gouvernement australien entre 1869 et 1969.

Leur sort est variable selon les cas : placés dans des orphelinats, au soin de familles blanches ou de pères missionnaires.

Cette pratique provoque un déracinement culturel. Il s'avère que ces enfants se sont en général moins bien intégrés à la société australienne.

   LA LENTE RECONNAISSANCE DE L'ETAT AUSTRALIEN.

  En 1997, le rapport " Bringing them home " estime que 100 000 enfants appartiennent aux générations volées. C'est le début d'une mise en évidence du scandale.

En 2002, le film  " Le chemin de la liberté " présente une adaptation de cet épisode douloureux de l'histoire australienne, d'après l'adaptation du livre biographique de Doris  Pikington Garimara " Follow the rabbit-proof fence ".

La première étape de la repentance de l'Australie a lieu en 1999, par le vote d'une motion du parlement exprimant " son profond et sincère regret au sujet des enfants aborigènes enlevés ". 

Le pardon officel de l'Etat australien ne sera officiel qu'en 2008.

 

Source : Wikipédia.