Le 18 juillet 1947, en Méditerranée, une escadre de la marine britannique arraisonne un navire surchargé - Le président Warfield - rebaptisé " Exodus 47 ". Il transporte à son bord des immigrants juifs, qui souhaitent rejoindre la terre de Palestine.

Eperonné plusieurs fois, le bateau est pris à l'abordage. Les passagers résistent alors violemment : projectiles de toutes sortes, mazout pleuvent sur les marins britanniques, avant un corps à corps, qui fait trois morts et une centaine de blessés.

Amenés dans le port d'Haïfa, les passagers sont embarqués sur trois bateaux (1), où ils sont enfermés dans des cages, hérissées de barbelés. Après avoir pensé à les interner dans un camp à Chypre, le Royaume-Uni décide de ramener ces immigrants encombrants à leur point de départ, à savoir la France (2) . Les trois navires mouillent alors pendant trois semaines dans la rade de Port-de-Bouc, près de l'étang de Berre (3).

La France refusant de gérer le problème de l'Exodus, les britanniques renvoient les navires vers le port de Hambourg, en Allemagne. Les rescapés sont internés dans les camps de Am Stau et Poppendorf à Lübeck.

 

(1) l'Ocean Wigour, l'Empire rival et le Runnymede Park.

(2) L'Exodus avait appareillé du port de Sète clandestinement.

(3) La commune de Port-de-Bouc se situe à l'embouchure du canal de Caronte, qui relie l'étang de Berre au golfe de Fos et à la Méditerranée.

SOURCES : Neel ( Hugues),Israël, 100 ans d'histoire, Editions Hors-Collection, 1997.

Voir aussi un site détaillé sur l'Exodus en cliquant ICI.