" Il n'y a rien de plus beau que l'instant qui précède le voyage ".... J'aime cette phrase pour tout ce qu'elle représente d'émotion avant le départ.

Je pars vers une nouvelle destination. Je suis, à nouveau et modestement, mais par le plus grand des hasards, les pas de Pierre Loti. Après le Pérou, je vais m' envoler vers le Cambodge. Autres couleurs, autres atmosphères, autre civilisation.

Bien des lectures sont venues comblées partiellement mes nombreuses lacunes sur Angkor - l'ancienne capitale du royaume khmer -  mais il me faudra encore parcourir bien des ouvrages avant de percevoir toute la richesse de ces lieux.

Etrangeté du voyage, que l'on prépare si longtemps à l'avance... on l'imagine, on le vit parfois virtuellement.... sentiment étrange de l'attente et puis, tout se précipite. Le temps du départ est arrivé. Je regrette souvent ce moment où, finalement, tout va trop vite, si vite.

Bientôt, il ne restera que le souvenir, les souvenirs. Mais je sais que j'en prendrai plein les yeux, parce que c'est toujours ainsi.