A l'entrée des sanctuaires, les chaussées-balustrades permettent de franchir les douves, qui entourent symboliquement les espaces sacrés. Chaussées et douves constituent deux éléments caractéristiques du temple khmer. La présence des douves est considérée comme unique en Asie.

Traditionnellement, le serpent apparaît comme le lien entre le monde des dieux et celui des hommes et représente l'arc-en-ciel. On retrouve cette symbolique dans la tradition hindoue.

Il borde les chaussées mais aussi les terrasses sous la forme d'un cobra polycéphale. Dans ce cas préçis, ce dernier a 7 têtes, mais leur nombre peut varier.

 

                  ANGKOR THOM. CHAUSSEE DE L'UNE DES ENTREES

 

Si l'on veut admirer une chaussée en bon état, il faut se rendre sur le site d'Angkor Thom, dont les photos anciennes montrent l'état de conservation dans les années 1930.

Le corps du serpent est porté par un ensemble de personnages, composé de dieux et de démons. Cette mise en scène illustre un mythe, appelé barattage de la mer de lait.

 

                        ANGKOR THOM.  DETAIL DE LA BALUSTRADE

 

Démons et dieux sont reconnaissables à leur visage. Ci-dessous, un exemple de démon au premier plan avec un visage grimaçant. Ce cliché est aussi l'occasion de rappeler que les sites d'Angkor font l'objet de restaurations, comme en témoigne cette tête de démon. Si cela peut faire un peu artificiel sur une photo, il ne faut pas oublier que d'ici quelques années, elle aura acquis sa patine.

                              ANGKOR THOM. DETAIL DE LA BALUSTRADE

 

 

Les balustrades ornent également les terrasses, situées à l'intérieur des villes ou des sanctuaires.

 

                                   ANGKOR  THOM. TERRASSE DES ELEPHANTS     

                                                           XIIème siècle

De la terrasse des Eléphants, le roi khmer présidait et assistait aux grandes cérémonies.

Elle est bordée par une balustrade où alternent des sculptures de lions et de nãgas.

 

                  BALUSTRADE DEVANT LES DOUVES D'ANGKOR VAT

 

Ces balustrades précédent la chaussée du temple d'Angkor Vat. On y retouve les lions et les nãgas, dont les têtes sont, le plus souvent, en partie détruites.