Le barattage de la mer de lait est un mythe originaire de l'Inde mais repris par la culture khmère.

Dans une action commune, les dieux (deva) et les démons (asura) barattent pendant 1 000 ans la mer de lait pour en créer un breuvage d'immortalité (l'amrita).

Ils utilisent un serpent, nommé Vasuki. Ce dernier est  enroulé comme une corde autour d'une montagne appelée Mandara. Ceci permet ainsi de faire tourner le mont dans un mouvement de va et vient, grâce à l'action des dieux et des demons, qui tirent à tour de rôle sur le corps du serpent. Le dieu Vishnu, situé au centre de la scène, supervise le déroulement du barattage.

C'est dans l'une des galeries du sanctuaire d'Angkor Vat que l'on peut admirer la scène sur quelques 49 m de long. Il ne m'a pas été possible d'en voir la totalité, car une partie était en cours de restauration.

 

                         VISHNU AU CENTRE DU BARATTAGE DE LA MER DE LAIT          

                                                        ANGKOR VAT

 

Le dieu Vishnu se trouve au centre de la scène de barattage. il tient le serpent qui sert à baratter le mer de lait.  En réalité, il est deux fois représenté : sous sa forme traditionnelle et sous la forme de l'un de ses avatars, la tortue Kurma, sur laquelle repose la montagne. cette dernière n'est pas réellement visible car la scène semble inachevée. 

 

                                                    DETAIL DE LA MER

 

 

Les artistes khmers ont voulu montrer que la mer est démontée lors du barattage. Pour cela, ils ont mis en scène des animaux dont le corps a été fractionné en plusieurs parties. C'est le cas de certains poissons et du crocodile, situé au niveau du nez de la tortue.  

 

                                               DETAIL DU DIEU VISHNU

                                                       ANGKOR VAT

 

 

                       LA TORTUE KURMA SOUTENANT LA MONTAGNE COSMIQUE

 

La tortue Kurma, un des avatars du dieu Vishnu, sert de support et de pivot à la montagne, qui pivote sous l'impulsion des dieux et des démons et du serpent.

 

                                           LES DIEUX TIRANT LE SERPENT

 

 

                                             DETAIL DES DIEUX

 

 

                                LES DEMONS TIRANT LE SERPENT

                              

                    

                                          LES DEMONS. DETAIL. ANGKOR VAT

                                                 

A l'extrémité gauche du bas-relief, le chef des démons - surmonté de trois têtes -  dirige son armée et tient les têtes du serpent. Je n'ai pas vu cette partie de la galerie, car elle était en restauration.

 

                           ENVOL DES APSARAS. ANGKOR VAT. 

   

                                                  ENVOL DES APSARAS

 

 

Lorsque l'on voit l'ensemble de la scène du barattage, les apsaras - nymphes célestes - s'envolent. On dit que c'est lors de cet effort qu'elles sont nées.

Au-dessus des démons, elles s'envolent vers la gauche, tandis qu'au-dessus des dieux, elles s'envolent vers la droite. Leur mouvement donne beaucoup de dynamisme à la scène, car elles forment un mouvement contraire à celui des dieux et des démons. 

 

                            ANUMAN ENCOURAGE LES DIEUX  A TIRER PLUS FORT

 

Dans la tradition hindoue, ce personnage n'apparaît pas dans le barattage, mais appartient à une autre légende. Hanuman est le général des singes. Il symbolise le parti des bons, qui luttent contre le mal. Dans le barattage, il encourage les dieux . Ce rôle est une invention des Khmers. 

C'est de ce côté du bas-relief que l'on peut voir la queue du serpent.

 

Si le bas-relief d'Angkor Vat permet de voir la scène du barattage dans son ensemble, la chaussée qui mène à l'une des portes de la cité d'Angkor Thom met en scène les dieux et les démons tirant sur le corps du serpent. En réalité, les deux sites sont à voir en compléments.