Il ne faut pas confondre l'église - l'édifice, qui  correspond au lieu de culte -  avec l'Eglise, qui signifie la communauté des chrétiens.

Des termes différents pour une même fonction.

    Sous ce mot généraliste se déclinent plusieurs réalités. L'église paroissiale était  et reste le lieu de culte de la paroisse (1). Elle est désservie par un curé, nommé par l'évêque.

On parle de cathédrale, lorsqu'il s'agit de l'église de l'évêque, placé à la tête d'un diocèse. Le terme vient de la cathèdre, qui est le siège où se trouve l'évêque. Il est courant de trouver sur l'extérieur de l'édifice  les armes de ce dernier.

Les diocèses étaient plus nombreux sous l'Ancien régime,ce qui explique qu'il peut y avoir, aujourd'hui, plusieurs cathédrales dans un même diocèse (2).

Pour le grand public, le terme désigne les grands édifices gothiques, comme Notre-Dame de Paris ou  Chartres, mais certains d'entre eux n'ont jamais été l'église de l'évêque.

 

                             CATHEDRE. CATHEDRALE DE DOL DE BRETAGNE

                                                  ( siège de l'évêque )

 

Tous droits réservés.

L'évêque a une place réservée dans la cathédrale, signe distinctif de puissance. Cette cathèdre date du XVIème siècle.

Chaque église possédait un siège pour l'évêque afin de le recevoir mais aussi pour rappeler symboliquement sa présence.

 

                           LES ARMES DE L'EVEQUE DE DOL DE BRETAGNE

                                                        ( Ille et vilaine)

Tous droits réservés.

    Sur ce cliché, on peut reconnaître la crosse, un des attributs de l'évêque. L'écusson porte trois coeurs, symbole de l'évêque Coeuret.

 

L'abbatiale est l'église d'une abbaye. Cette dernière accueille une communauté religieuse, sous la direction d'un abbé ou d'une abbesse.

La basilique, à l'origine, est un édifice romain. Dans la religion chrétienne, elle est associée à un lieu de culte ou de pèlerinage renommé.

 

                                         VENISE. BASILIQUE SAINT MARC

Tous droits réservés.

Tous droits réservés.

Avant d'être une basilique, ce lieu était la chapelle privée du doge de Venise.

On est parfois surpris par la magnificence d'un édifice religieux, alors qu'il est situé dans un village. On ne doit jamais oublier que l'attractivité, le statut d'un lieu peut évoluer selon les époques. On peut ainsi prendre l'exemple de l'église de l'île de Torcello, dans la lagune de Venise. Elle compte parmi les plus belles de la Vénitie, hors aujourd'hui, elle se trouve dans un village quasi désert. En revanche, par le passé, Torcello était l'île la plus peuplée de Venise.

 

Le plan de base d'une église.

Les premières églises reprennent le plan de la basilique romaine et forme une croix, rappelant la crucifiction du Christ. Il est appelé plan basilical.                         

Tous droits réservés.

Maquette. Cathédraloscope. Dol de Bretagne (Ille et Vilaine).

 

 

 

 

 

    L'église est - sauf cas exceptionnel - orientée vers l'est,  c'est-à-dire vers le soleil levant, signe de renaissance. L'Orient symbolise le Christ, " Lumière du monde ".

Le déambulatoire,  qui permet de faire le tour du choeur,  n'est pas une particularité chrétienne. En Gaule, les fidèles déambulaient autour du fanum, c'est-à-dire le temple. Il est possible de se faire une idée de ce type d'édifice, à Jublains, dans le département de la Mayenne.

Le clocher se trouve en général à l'ouest mais aussi à la croisée du transept, ce qui est courant, par exemple, en Normandie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Chaudron ( Eric) et Knafou (Rémi), Histoire-géographie 5ème, Belin, 2005.

 

 

Une situation privilégiée dans le paysage.

    Traditionnement l'église est construite au centre du village, parfois surélevée. Dans ce cas, elle se rapproche du divin. Cette symbolique se retrouve dans certaines civilisations, comme dans les temples d'Angkor, au Cambodge.

La présence d'une fontaine ou d'une source rappelle très souvent des pratiques pré-chrétiennes. Certains peuples, comme les gaulois, vénéraient les sources. Les premiers chrétiens ont souvent réutilisés les sites paiens pour les christianiser. C'est ainsi qu'en Bretagne, certains menhirs et de nombreux lechs sont surmontés d'une croix.

 

Art roman et art gothique. Comment s'y retrouver facilement ?

 

    L'art roman précède le gothique, qui apparaît dans le courant du XIIème siècle.

Dans le Roman, les techniques limitées nécessitent des murs épais aux ouvertures réduites afin de ne pas fragiliser l'ensemble. Des contreforts viennent renforcer les murs porteurs en raison du poids de la voute, qui provoque une poussée vers l'extérieur.

 

                        EGLISE DE REGNEVILLE ( Manche. Basse Normandie)

Tous droits réservés.

 

Si la voute est l'une des caractérisques majeures du Roman, les premières églises n'en possèdent pas et ne comportent qu'une toiture en bois. Les incendies ont souvent eu raison de ces édifices et peu d'exemples nous sont parvenus ( Eglise de Saint-Philibert-de- Grandlieu, Loire-Atlantique). 

 

                                         SCHEMA D'UNE VOUTE ROMANE

 

Source : Histoire-géographie 5ème, Hatier, 2005.

 

La toiture vient reposer sur la voute en pierre. En cas d'incendie, cela limitait les dégâts à l'intérieur de l'église, mais la motivation est aussi liée à l'acoustique et à l'esthétique.

 

 

Un édifice gothique est reconnaissable à de nombreux éléments, notamment par sa hauteur, la présence de rosaces et d'arcs-boutants.

                                                                                                                                                                

                  

Source : Histoire-géographie 5ème, Belin, 2005

 

Les arcs-boutants permettent d'augmenter la hauteur de l'édifice, grâce à la voûte sur croisée d'ogives. Désormais, la voûte de repose plus sur un mur mais sur des piliers.

 

                  NOTRE DAME DE PARIS

 

 

            ROSACE. NOTRE DAME DE PARIS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ROSACE.  DOL DE BRETAGNE                         

                                                                                                                                                                                           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                               VITRAIL. NOTRE-DAME DE PARIS

                                  

 

 

 

 

 

 

 

 

Les diverses parties d'un portail.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : histoire-géographie 5ème, Hatier, 2005.

 

Comment lire un typan ?

 

TYPAN DE STE FOY DE CONQUES

 

 

Au XIIIème siècle, Saint Bonaventure explique clairement pourquoi l'église est un véritable livre ouvert pour les fidèles :

" Il faut dire que les images n'ont pas été introduites dans l'Eglise sans raison. Elles ont été inventées à cuase du manque d'instruction des gens ordinaires qui ne peuvent pas lire et qui peuvent ainsi par les sculptures  et les peintures, comprendre davantage les mystères de notre foi, comme s'ils avaient des livres ".  

 

Source : Histoire-géographie 5ème, Hatier, 2005.

 

 (1) A partir de la Révolution Française, la paroisse devient la commune.

 (2) Sous l'Ancien Régime, la France compte 139 diocèses. La période réolutionnaire les réduit à 83 puis à 52  en 1801.  Denizeau(Gérard) , Larousse des cathédrales, éditions Larousse, 2009, p. 9.