Quand l'Europe était ravagée par la peste.

QU'EST-CE QUE LA PESTE ?

Il existe deux formes de peste, bubonique, mortelle à 80 % et pulmonaire, où les taux de mortalité peuvent atteindre les 100 %. Cette dernière forme semble avoir fait son apparition lors de la grande Peste du XIVème siècle.

 

LES PREMIERES TRACES DE LA PESTE.

L'on sait que la peste existait dans l'Antiquité, notamment à Athènes au Vème sioècle avant J.C. Périclès, l'un des personnages les plus célèbres de la cité meurt lors de l'épidémie.

 

LES DIVERSES EPIDEMIES.

VI ème siècle :

1347 : L'épidémie arrive à Marseille, depuis un foyer en Asie centrale, via les ports de la mer Noire.

Les années 1348-1349 correspondent à ce qu'on appelle la Grande Peste, car elle est considérée comme la plus grave épidémie ayant touchée l'Europe médiévale..

1360 : le retour de la peste freine le développement démographique, semble-t-il, jusqu'au début du XV ème siècle ( environ des années 1420).

En france, la dernière peste arrive à Marseille en 1720.

 

COMMENT SE DIFFUSE-T-ELLE ?

La peste se répand en suivant les axes commerciaux, particulièrement les voies maritimes, très utilisées par le passé.

Certaines régions sont relativement épargnées. Au milieu du XIV ème siècle, le Béarn, la Bohème, la Flandre, mais aussi une ville comme Milan échappent à l'épidémie. En général, les villes sont plus durement touchées que les campagnes, les plaines d'avantage que les zones montagneuses.

Les historiens remarquent également que les groupes sociaux ne subissent pas les mêmes taux de mortalité.

Les lieux de vie communautaires comme les couvents sont décimés par la maladie.

La mortalité selon les classes d'âge varient aussi. Le retour régulier de la maladie en Europe semble avoir immunisé quelque peu une partie de la population adulte. En revanche, les plus jeunes sont vulnérables et paient un lourd tribut. Cet impact sur les nouvelles générations provoque une baisse de la population en Europe.

A l'époque médiévale, certaines populations sont accusées d'être à l'origine de la maladie. C'est le cas des juifs, qui subissent des persécutions en Espagne, mais aussi en France.

Des massacres se sont ainsi déroulés à Strasbourg.

 

COMMENT SE PROTEGER DE LA PESTE ?

Les populations pratiquent l'isolement, avec la fermeture des villes et la fuite vers des endroits isolés, à l'écart des routes commerciales et des ports.

A l'époque médiévale, la population s'en remet bien entendu à Dieu et à Saint Roch. Dans ce contexte, se développent des pratiques, comme les grandes processions où l'on expient ses fautes. C'est dans ces conditions que les Flagellants se développent , particulièrement en Allemagne. Ils poussent parfois le peuple à la violence, notamment contre les juifs.

 

L'INFLUENCE DE LA MORT DANS LE DOMAINE ARTISTIQUE.

La grande faucheuse est présente dans la peinture mais aussi dans les décors des édifices religieux ou des hôpitaux.

Saint Roch est invoqué pour se protéger de la maladie.

 

                                                         SAINT ROCH

 

Château de Dinan. ( Ille et Vilaine. Bretagne).

Né à Montpellier au XIVème siècle, Saint Roch part en pélérinage à Rome. Touché par la peste à son retour, il est alors nourri par son chien, qui lui apporte du pain chaque jour.

Représenté en habit de pélerin, il montre son genoux atteint  par la maladie, qui se traduit par une grosseur( un bubon).

                                                    SAINT ROCH

                                       Château de Dinan ( Bretagne)

 

Ce bois polychrome du XVIIIème siècle représente Saint Roch enveloppé d'un long manteau. Il porte la bourse des mendiants.