Cet hôtel particulier est  une commande de l'abbé de Cluny (1)  Jacques d'Amboise.  Les abbayes possédaient ce type de pied-à-terre lorsque leurs membres avaient des affaires à régler dans la capitale. Pendant leur absence, ce qui était le plus souvent le cas, les édifices étaient mis en location. On y trouve parfois des hôtes célèbres comme  Marie d'Angleterre, femme du roi Louis XII, Jacques V, roi d'Ecosse ou Mazarin en 1632. A partir du XVIIème siècle, l'hôtel se dégrade et ses locataires deviennent plus modestes. 

 

                                                   FACADE PRINCIPALE

l'édifice a un plan en U et se compose d'un bâtiment principal et de deux aîles.

La facade comporte 3 niveaux : un rez de chaussée, un étage et un niveau sous combles. On peut y voir des gargouilles représentant des animaux, notamment des dragons. Ces représentations sont étonnantes dans la mesures où les gargouilles sont réservés aux édifices religieux. Sur les édifices civils, ce sont de simples goutières.  

 

 

                                                   DETAIL DE LA FACADE

 

                             TOUR DE L'ESCALIER D'HONNEUR

 

L'entrée principale de l'hôtel est constituée d'une tour à 5 pans et, à l'intérieur, d'un esacalier en vis en pierre.

 

 

 Dans les hôtels particuliers de la Renaissance, la demeure marque architecturalement les lieux réservés aux hôtes de marque. L'escalier principal est décoré  des armes de la famille, comme c'est le cas ici. Le dessus de la porte comporte les armoiries de Jacques d'Amboise, abbé de Cluny au moment de l'édification de l'hôtel.

 

 

 

 

 

 

 

                                 DETAIL DE LA PORTE DE L'ESCALIER PRINCIPAL

 

Les nombreuses coquilles qui décorent le dessus de la porte de l'escalier d'honneur de l'hôtel rappellent les armoiries de son commanditaire -  Jacques d'Amboise -  et de son saint patron l'apôtre Jacques.

 

DETAIL DE L'AILE GAUCHE DE L'HOTEL

 

L'aîle gauche comporte un escalier de service. Même si l'on n'est pas un habitué de l'architecture urbaine, il est facile de le reconnaître par l'absence de décoration.

 

 

 

 

 

 

 

Une petite file d'attente pour pénétrer dans le musée permet au visiteur pressé de s'attarder sur l'architecture de cet hôtel. Alors si vous séjournez à Paris, réservez vous un après-midi pour découvrir ce lieu.

(1) Située en Bourgogne dans le comté de Mâcon, l'abbaye de Cluny est fondée au début du Xème siècle.