LA REGION AUVERGNE

 

 

 

 

 

 

 

 

      

 

                      FACADE DE NOTRE-DAME-DU-PORT

 

 

 

 

     QUELQUES RAPPELS HISTORIQUES.

     Les archives attestent l'existence d'une l'église romane à partir de 1185. A cette époque, elle semble être en cours d'achèvement. Cependant, elle est précédée de plusieurs édifices. Au VIème siècle, l'évêque de Clermont, Avit 1er, fait construire un lieu de culte, qui sera détruit par les Normands à la fin du IXème siècle. Il est alors reconstruit sur les ordres de Sigon, également évêque de Clermont.

Au cours de la Révolution, elle fait l'objet d'un ordre de destruction.

Elle devient basilique en 1881, rejoignant ainsi les quatre autres églises majeures  d'Auvergne, c'est-à-dire Saint-Nectaire, Orcival, Saint-Saturnin et Saint-Austremoine d'Issoire.

Inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco en 1998, elle faut l'objet d'une campagne de restauration, qui lui redonne son éclat d'origine.

           

                                                     PLAN ACTUEL

 

  

Construite en arkose de Montpeyroux, situé à une trentaine de kms de Clermont-Ferrand. Les pierres étaient acheminées par voie d'eau, puis par chariots.

L'architecture de Notre-Dame-du-Port est marquée par diverses influences. Les claveaux bicolores - clairs et foncés - sont caractéristiques de la technique mozarabe, dont l'exemple le plus célèbre est l'ancienne mosquée de Cordoue.

 

 

                                                      PORTAIL SUD

                                                                                       

 

Endommagé au cours de la Révolution, ce portail, aujourd'hui restauré, comporte un linteau en batière.

La porte est encadrée par deux sculptures : Isaïe à gauche et Jean-Baptiste à droite.

 

Le linteau en bâtière comporte trois scènes.  A gauche, le sculpteur a mis en scène l'Adoration des Mages. Marie se tient assise devant eux. A droite, Jésus est présenté au Temple.

Au-dessus du linteau, l'arc de décharge représente le christ en Majesté entouré de deux séraphins. Le trône repose sur ce qui semble être un lion et un taureau, associés à St-Marc et St-Luc.

Le bleu symbolise la royauté.

 

                                            PORTAIL SUD. JEAN-BAPTISTE