C'est par le plus grand des hasards que je suis tombée sur kafka sur le rivage. Il se trouvait là, posé sous mes yeux, chez le libraire. Cependant, j'aurai fini par découvrir l'écrivain Haruki Murakami en préparant mon voyage au Japon. Mais c'est un heureux hasard, à un moment où j'avais du temps à consacrer à la lecture.

Il y avait très longtemps que je n'avais pas dévoré un livre de cette manière, avec autant d'empressement.

Kafka sur le rivage vous emmène sur les pas de Kafka Tamura, jeune japonais de 15 ans, en fugue, après avoir quitté la maison familiale. Les débuts de l'ouvrage mettent en scène des destins différents, sans liens apparents, puis, au fil des pages, les pièces du puzzle s'assemblent jusqu'au dénouement final.

L'écriture est légère et l'intrigue envoutante. Lorsque le livre se referme sur la dernière page, un regret, celui de quitter le vieux Nakata et Mlle Saeki.

 

QUELQUES MOTS SUR L'AUTEUR.

Né à Kobé en 1949, Haruki Murakami a un parcours peu ordinaire. Il étudie la tragédie grecque à Tokyo avant de diriger pendant 7 ans un club de jazz. Puis, il devient professeur à Princeton.

Après avoir séjourné  à l'étranger ( Grèce, Italie et USA), il revient en 1995 au Japon après le tremblement de terre de Kobé. Aujourd'hui, il vit à Oisi, près de Tokyo. 

Son premier livre - Ecoute le chant du vent - non traduit en français, reçoit le prix Gunzo en 1979, mais c'est avec Kafka sur le rivage qu'il acquiert une renommée internationale.