En passant par Shanghai, cela réduisait le prix de nos billets d'avion et une escale de deux heures me semblait raisonnable. De plus,  nous connaissons bien l'aéroport international de Shanghai-Pudong et il n'y a jamais eu de problème et... j'adore son architecture intérieure.

                                 SOURCE : wikipedia  

 

En transit, je pensais que nous serions sereins... c'était sans compter sur les défaillances du personnel de l'aéroport. 

Le transit était fermé et après avoir cherché vainement quelqu'un pour nous renseigner, nous nous sommes retrouvés dans une file de plusieurs centaines de personnes. 

Malgré nos demandes, on nous a " ordonnés" de rester dans la file. Notre avion pour Tokyo allait décoller sans nous :(

Nous avons fini par montrer avec" insistance  " nos billets et l'heure d'embarquement pour que l'on finisse enfin par nous écouter. On est passé du " taisez vous ! " à " dépêchez vous ! " ..et toutes les barrières se sont ouvertes pour nous permettre d'embarquer. Un petit arrêt au contrôle où nous n'avons qu'un sac à dos... On sort l'ordinateur... la règle mais la " gentille " contrôleuse veut me confisquer ma clé usb... Elle ne semble pas comprendre ce que c'est ! j'hallucine... 

Bref... on ne repassera plus par Shanghai ! Du stress pour rien.

Avec la compagnie China Eastern, le vol (voir carte) dure environ 2h30 entre Shanghai et Tokyo. J'aime bien savoir ce que nous survolons. J'adore voir la Terre vue du ciel.

Nous ne sommes plus très loin des côtes japonaises. Il est possible que cet archipel appartienne au pays du Soleil Levant.

Avec beaucoup de gentillesse, l'une de nos hôtesses nous a indiqués que le petit cône, qui dépassait était en réalité le mont Fuji, le plus haut sommet du Japon, avec ses 3 776 m d'altitude.

Je suis très contente de l'apercevoir, car un ami m'a dit qu'il peut rester caché intégralement dans la brume pendant des jours.... un peu comme dans la baie d'Along au Vietnam. Certains repartent sans l'avoir vu. J'espère que cela ne sera pas notre cas .

Enfin les côtes japonaises !  C'est toujours très émouvant ... mais là... c'est très particulier, car elles me renvoient au tsunami du 11 mars 2011 et aux nombreuses vidéos montrant l'arrivée des vagues sur la région de Sendai, au nord de Tokyo.

Aujourd'hui, avec du recul, je comprends mieux l'inquiétude de nos proches sur le maintien de notre séjour japonais.

Dès notre arrivée, je découvre le mail d'un ami nous informant que deux répliques importantes ont eu lieu au nord et au sud de Tokyo pendant notre vol entre Paris et Tokyo.

J'avoue avoir consulté avant notre départ les consignes de sécurité en vigueur en cas de séisme. Pour les répliques, j'ai prévu de modifier notre parcours et de me connecter chaque jour sur le site de l'ambassade de France au Japon ainsi que sur un site spécialisé dans le recensement de toutes les secousses sismiques à l'échelle mondiale. Une sécurité.

Prochaine étape ...Première soirée à Narita.