.

           PASSAGE ENTRE LA POINTE DE l'ARCOUEST ET LE PORT CLOS.

     

                                            SOURCE : WIKIPEDIA,NASA                                   

.

.

L'archipel de Bréhat se découvre à par la côte sud, seul accès à l'île principale par la navette. Selon la marée, on arrive à l'une des deux cales de Port-Clos. Il existe un second port - la Corderie- situé au nord-ouest, à proximité du pont Vauban, installé au XVIIIème siècle.

Le paysage se caractérise par son granit rose, que l'on retrouve également au nord, en plus majestueux, en raison de son aspect plus sauvage. 

.

.

Le plus souvent, Bréhat fait l'objet d'une journée de découverte. On arrive le matin pour repartir dans la soirée par la dernière navette. Si l'on a envie d'y revenir - et on y revient avec plaisir -  on décide alors de réserver une chambre pour profiter des lieux le calme revenu. Au petit matin, il faut alors commencer le tour de Bréhat en partant de l'Est afin de profiter du lever de soleil. 

.

Passé le village, appelé le bourg, on remonte vers le pont Vauban, construit au XVIIIe siècle, afin de réunir l'île du nord à celle du sud.

Sur la gauche, se trouve le port de La Corderie, le second port.

L'île du nord comporte un moulin vent. Selon les sources, il porte un nom différent. Sur la carte touristique, il correspond à Crec'h ar Gall. Aujourd'hui restauré, il a cependant perdu son charme en raison de la perte de ses ailes. Il s'agit d'un moulin à petit pied et n'est pas accessible, car situé sur une propriété privée.               

.

A travers les petits chemins intérieurs de l'île, il est très facile de se perdre. La côte étant l'aspect le plus attractif, il faut donc essayer de la suivre lorsque cela reste possible.

A l'extrême Nord-Est de Bréhat, se trouve le Phare du Paon.

.

.

Le site est grandiose, sauvage et la construction semble surgir de la pierre.Il se situe au bord du Gouffre.

L'extrême nord de Bréhat est majestueux et c'est l'endroit rêvé pour se poser pour une pause déjeuner.

La côte ouest permet de découvrir le moulin à marée du Birlot. Son emplacement n'a pas été choisi au hasard, car le courant du kerpont, qui sépare l'île principale de celle de Béniguet, est connu pour sa violence.

.

En arrière-plan, l'on distingue l'île de Béniguet, aujourd'hui redevenue déserte.

.

 

Un second moulin à vent, aujourd'hui en ruine, se dresse non loin.

.

.

De retour vers Port-Clos, la fonction militaire est présente avec La Citadelle, qui possédait autrefois une garnison.

.