voyagesmillebornes

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 28 mars 2010

Angkor Vat, Première partie. Découverte du site.

 Tous droits réservés.....

        En arrivant pour la première fois à Angkor Vat sous une chaleur écrasante, j'ai imaginé l'écrivain Pierre Loti, un siècle plus tôt dans ce même lieu. Si aujourd'hui, le site a retrouvé une partie de sa splendeur d'antan, au début du XXème siècle, il sommeillait sous une épaisse couche de végétation.

Je me suis alors souvenue de la peur de Loti, découvrant Angkor Vat dans la pénombre, environné de bruit étranges.

En France, la notoriété d'Angkor Vat remonte à l'exposition coloniale de 1931 . A cette époque, les Français découvrent une représentation de ce temple exceptionnel, considéré comme l'un des plus vaste édifices religieux au niveau mondial.

Personnellement, j'avoue, avoir pris connaissance de son existence grâce à une jeune fille d'origine cambodgienne, qui avait fui son pays lors de la période des Khmers Rouges. Elle avait vu Angkor. Cet été, j'aurai une pensée pour elle, car elle retournera pour un mois dans son pays natal.

Alors, partons à la découverte d'Angkor Vat.

Lire la suite...

samedi 27 mars 2010

collections cambodgiennes du musée Guimet. Vishnu.

 Tous droits réservés.

       Le dieu Vishnu - orthographié aussi Visnu - est représenté sous quatre formes possibles : debout à quatre bras, monté sur un garuda, debout à huit bras  (très rare) ou couché sur un serpent.

Les sculptures de la divinité conservées au musée Guimet appartiennent à la première représentation.

Lire la suite...

samedi 21 novembre 2009

Collections cambodgiennes du musée Guimet. Bouddha.

    Envoyée en France en 1931 par l'Ecole française d'Extrême-Orient, cette tête de Bouddha est aujourd'hui présentée dans l'une des salles cambodgiennes du musée Guimet, à Paris.  

Lire la suite...

jeudi 19 novembre 2009

Collections cambodgiennes du musée Guimet.Le roi Jayavarman VII.

                          Le musée Guimet est un des lieux que je préfère à Paris.  Rien à voir avec l'imposant musée du Louvre où les visiteurs se bousculent. A Guimet, une ambiance feutrée, moins de monde et des trésors à découvrir en toute tranquilité.

Quand on aime l'Asie, séjourner à Paris sans venir à Guimet , c'est passer à côté de quelque chose d'important.

Lire la suite...

- page 2 de 8 -