J'ai commencé à découvrir l'histoire des couleurs lorsque l'historien Michel Pastoureau a publié son histoire du bleu (1). Précurseur dans ce domaine de la recherche, il reste encore bien des «  palettes « à découvrir. Il suffit d'écouter simplement un ébéniste passionné, qui a restauré des meubles pour les musées français. Il faut alors remonter le temps, comprendre comment les maîtres-ébénistes du passé ont réalisé les teintes, qui décoraient ce mobilier. Il faut faire des essais, car les écrits sont rares dans la mesure où l'on ne transmettait les secrets de fabrication que par la voie orale. Au XVIIIème siècle, L'Encyclopédie, dirigée par Diderot et d'Alembert, apporte quelques renseignements et solutions aux professionnels d'aujourd'hui.