Je m'étais jurée de ne jamais rouvrir ce livre... et pourtant, à plusieurs reprises, j'en ai relu des extraits, parfois les passages les plus terribles, parce qu'il ne faut pas oublier.

L'histoire occidentale a bien peu de compassion pour les civils japonais, morts sous les bombardements américains au cours de la seconde guerre mondiale.

Dans Hiroshima, le reporter John Hersey  nous donne toute la mesure de la situation des survivants, victimes de la bombe atomique.